icon-alimentationBienvenue dans la conscience d’un autiste Asperger :

Les humains et les autistes carnivores mangent des animaux

Aujourd’hui, je vais vous parler des animaux. En avez-vous déjà mangé ?

Je suis certain que OUI car de mon côté, je dois faire mon mea-culpa, j’ai déjà mangé des animaux ou plus précisément, j’ai déjà mangé et déposé des animaux mort dans mon estomac lorsque j’étais inconscient et que je faisais comme tout le monde : lorsque j’étais endormi, j’ai mangé de la viande. Je n’ai pas seulement mangé des animaux mais j’ai également mangé les antibiotiques, les vaccins, les hormones ainsi que tous les produits chimiques utilisés par les humains qui ont servis à rendre cette créature rentable et profitable pour l’industrie de la consommation des cadavres. À ma façon et par manque de conscience, j’ai contribué à l’industrie mondiale ténébreuse productrice de cadavres, j’ai donc été en d’autres mots, et comme la plupart des gens, un meurtrier paresseux.

Il faut ouvrir les yeux ! Cette industrie satanique commet chaque année 150 milliards de meurtres, oui, vous avez bien lu, 150 milliards d’animaux sont tués par année pour nourrir des humains inconscients. Si vous mangez de la viande ou en avez déjà mangé, vous êtes responsable d’une partie de ces meurtres et de ce génocide récurant.

De mon côté, lorsque je mangeais de la viande, en payant pour acheter cette viande, je payais par le fait même un abattoir et d’autres êtres humains pour tuer la bête que que j’allais manger, c’est ce que j’appelle être un meurtrier paresseux. J’étais lâche et inconscient et je vais vous expliquer dans les lignes qui suivent ce qui s’est produit pour moi pour que j’ouvre enfin les yeux.

Un jour, Dieu m’a fait vivre à la campagne pour m’ouvrir les yeux. Ma compagne de l’époque était une carnivore qui aimait les animaux et l’élevage. J’ai donc participé à l’élevage de petits animaux destinés à être tués et mangés ( poulets, dindes, canards…) Bref, tout allait bien pour moi dans le processus jusqu’à la dernière étape qui était de tuer l’animal. Quand il était temps de tuer, ce n’était pas moi qui le faisais, je réalisais donc que je n’étais pas capable de tuer. Mais je réalisais aussi que j’avais un sérieux problème de conscience car je mangeais de la viande à cette époque et je n’étais pas capable de tuer moi-même l’animal que je devais mettre dans mon assiette. Je regardais alors ma copine de l’époque prendre la hache et couper la tête des poulets, un vrai film d’horreur se déroulait sous mes yeux. Chaque fois, je sentais en moi la mort et toute la souffrance produite par ces exécutions en séries.

Ce n’est pas tout.  Suite à l’augmentation de notre production, j’ai également eu à aller porter des poulets à l’abattoir. J’ai alors vu ce que je n’étais pas supposé voir dans cette abattoir car tout est caché au yeux du public normalement. J’ai entrevu par une porte laissée ouverte par mégarde par un employé la chaîne d’exécution, l’odeur de sang et les cadavres présents partout, un vrai film d’horreur.

J’ai vraiment eu honte d’être un humain, une espèce arriérée et inconsciente. Tel un mouton soumis à sa maîtresse (copine de l’époque), j’avais encore besoin de vivre ce type  d’expériences  pour que je change et que je prenne la décision de cesser de manger de la viande.

Pour véritablement m’ouvrir les yeux j’ai également dû vivre la mauvaise expérience qui suit et qui fut l’élevage de deux cochons.  En tant que bon employé que j’étais, j’ai donc construit un enclos pour l’élevage de ces deux cochons. Soit dit en passant, je n’ai jamais vraiment aimé manger ce type d’animal, et plus tard j’ai compris pourquoi, mais bref, c’est un autre sujet.

Une fois l’enclos et l’élevage des cochons terminés, a suivi l’étape de l’abattage. Un autre film d’horreur s’est une fois de plus déroulée sous mes yeux. Une connaissance de ma copine de l’époque qui était un chasseur, est arrivé un samedi matin à la maison pour exécuter les deux cochons avec sa carabine. Pour ce faire, j’ai donc embarqué les cochons dans une remorque à chevaux pour les amener chez mon voisin de l’époque puisque l’exécution des bêtes et le dépeçage de la viande devait avoir lieu chez lui. Au moment de l’exécution, l’homme armé est entré dans la remorque à chevaux et a tiré le premier cochon à la tête, trois coups ont été tiré.

Comble de malheur, le chasseur a manqué le cochon. Mais le problème, c’est qu’il n’y avait plus de cartouches dans son chargeur, il a donc dû sortir de la remorque pour aller chercher d’autres munitions dans son camion. Pendant tout ce temps qui n’a duré que quelques minutes mais qui m’a paru une éternité, le cochon a crié et crié. Le cochon criait la mort, c’était horrible et insupportable, je sentais ces cris dans tout mon corps. Les cris de mort du cochon envahissaient tout l’espace. Je me sentais vraiment mal dans ma peau et je n’étais vraiment pas bien car je sentais la souffrance de l’animal dans mon coeur.

Finalement, le coup de feu donnant la mort à la bête a été donné et les cris de mort ont enfin cessé. Mais le scénario du film d’horreur n’était pas terminé; le cochon devait alors être sorti de la remorque et attaché à la pelle du tracteur pour le débiter. Encore un fois, je n’étais qu’un spectateur de cette horrible étape, qui consistait à découper le cochon par le ventre afin d’enlever l’intestin tout en s’assurant que celui-ci ne se perce pas pour ne pas contaminer la viande. Il y a également eu la dernière étape du carnage, qui était celle de retirer les abats.  Ensuite, quand cette tuerie a cessé, il fallait tout de même chauffer la peau du cochon avec un torche  pour enlever le poil en grattant avec un couteau afin de pouvoir obtenir du bacon. L’odeur du sang, l’odeur de la mort, du poil brûlé, c’en était trop pour moi. Mon esprit ne suivait plus, bien que je n’étais qu’un spectateur de tout ce carnage.

Pour terminer mon histoire de comment Dieu a mis en les événements parfaits pour m’ouvrir les yeux, je suis arrivé à la maison vers l’heure du midi complètement épuisé et je dois vous dire que je ne me sentais vraiment pas bien, j’ai même vomi. Bref, quelques temps après cet incident, Dieu m’a fait quitter la campagne ainsi que ma copine de l’époque et m’a montré un jour où je me sentais vraiment pas bien que la cause de mon problème provenait de l’âme du cochon qui était entré dans mon corps et mon énergie lorsque j’avais assister a son exécution. J’avais également des âmes de d’autres animaux dont je me suis nourri, poulets, boeufs et autres. Dieu m’a fait comprendre que la consommation de viande est à l’origine de bien des problèmes de santé et des maladies car lorsque vous mangez des animaux morts vous mettez la mort dans votre corps et dans votre énergie.

Vous comprendrez qu’après toutes ces expériences, je n’ai plus jamais manger de viande et je ne voulais plus sentir l’énergie de la mort dans mon corps.  Pour me libérer, j’ai alors utilisé  l’outil de conscience que j’explique dans le livre Libérez-vous de la racine du mal et la technique du temple de Lumière que j’explique dans le livre Que la Lumière de Dieu Soit. Bref, j’ai passé passablement de temps à réparer les dommages que j’ai créé à mon corps et à mon énergie de par mon inconscience à manger des cadavres.

Si un jour vous décidez de devenir végétarien ou végétalien tout comme je le suis maintenant, vous devrez même libérer votre corps de l’énergie de la mort de tous ces cadavres que vous avez mis dans votre ventre. Je répète car ce point est très important : même si vous cessez de manger de la viande, votre corps et votre énergie sera possédée  par la mort dû à vos actions du passé. Si vous lisez cet article et que vous êtes en ce moment un mangeur de cadavres, je vous invite à cesser de vous nourrir de la mort car vous creusez le trou de votre tombe et faites de votre corps un dépotoir et de votre énergie, un lieu que l’on pourrait appeler l’enfer.

Prenez dès maintenant la décision de cesser de nourrir votre corps de cadavres qui  pourrissent en vous et de nettoyer et libérer votre corps et votre énergie de la mort. Il faut que ce génocide planétaire de 150 milliards d’animaux tués annuellement cesse et que le génocide planétaire cesse et que celui -ci cesse également chez les humains car ils enferment leur âme dans les ténèbres lorsqu’ils mangent de la viande.

Maintenant que vous savez, vous ne pouvez pas faire comme si vous ne saviez pas. De plus si vous êtes autiste, vous devriez doublement cesser d’en manger pour avoir moins de problème à vivre dans ce monde.

Pour en apprendre plus sur le sujet et sur ce qui ce passe dans ce monde, je vous invite à lire mes livres : L’autisme, revu et corrigé par un autiste Asperger,  le Livre choc : Sortez de l’illusion et devenez Dieu ainsi que les livres Libérez-vous de la racine du mal et le Livre Que la Lumière de Dieu Soit pour vous libérer et sortir votre âme des ténèbres.

Avant de terminer, si vous avez encore le coeur assez solide, j’aimerais vous partager les propos de Stevan Harnad, chercheur à l’UQAM, qui ont été tenus dans la revue Québec Humaniste : il mentionnait, en lien avec l’exploitation des animaux, que pratiquement tous les humains se comportent exactement comme des psychopathes. En effet, et selon lui et je cite , « les psychopathes sont les êtres vivants qui ne sont pas troublés par la souffrance des autres êtres vivants. Pour atteindre les buts qui sont à leur goût, les psychopathes n’hésitent pas à faire souffrir les autres. » Avec ces propos, il est évident que si les humains tuent pour le plaisir gustatif que leur procure le goût de la viande, ils sont des psychopathes, tout est dit, point !

Sur ce, bonne réflexion !

Merci de partager le lien de cet article, car il peut aider des âmes à sortir des ténèbres et retourner vers Dieu.

Que Dieu vous bénisse et que la Paix soit avec vous !

Pierre-André Pelletier
La Conscience d’un autiste Asperger
www.pierreandrepelletier.com

 


Procurez-vous  les livres sur la Conscience et l'autisme de Pierre-André Pelletier pour :

- Ouvrir votre conscience,
- Apprendre comment vous libérer de la souffrance,
- Comprendre le sens de la vie,
- Découvrir la face cachée de l'autisme
- Marcher le chemin qui mène à votre âme et trouver Dieu

small-livre-choc

Je vous recommande également les ouvrages sur la Conscience de l'auteure Nadine Primeau

 ____________________________
©TOUS DROITS RÉSERVÉS. La reproduction et la copie de cet article et du contenu de ce site Internet de manière intégrale ou partielle est interdite sans l'accord de l'auteur. Cependant, vous êtes autorisé à partager le lien de cet article et de ce site sur votre blogue, par courriel ou dans les réseaux sociaux.

copyscape-banner-white-200x25